Galerie


Novembre 2018
LunMarMerJeuVenSamDim
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  

Calendrier Calendrier

Prochain événement :
EVENT STAR WARS

Monde du Donjon [Dungeon World]

 :: Blabla :: Les jeux :: Jeux de rôle

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Aller en bas

Re: Monde du Donjon [Dungeon World]

Message  saikanji le Jeu 13 Nov - 16:19

Moine (style moine shaolin avec les arts martiaux) ou Voleur/Assassin (avec les poisons), c'est cruel, c'est un dilemme, que faire, que prendre, je suis perdu !

Quelles sont les différences sur papier entre ces deux persos ? Je mets une option dessus pour le moment...

_________________
You're gone and I got to stay high, all the time, to keep you off my mind...
avatar
saikanji
Secrétaire

Messages : 699
Date d'inscription : 30/08/2012
Age : 32
Localisation : A place where all the Demons go...

Voir le profil de l'utilisateur http://tombraidersource.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Monde du Donjon [Dungeon World]

Message  florentgemini99 le Jeu 13 Nov - 23:59

saikanji a écrit:Moine (style moine shaolin avec les arts martiaux) ou Voleur/Assassin (avec les poisons), c'est cruel, c'est un dilemme, que faire, que prendre, je suis perdu !

Quelles sont les différences sur papier entre ces deux persos ? Je mets une option dessus pour le moment...

Alors pour les fiches des persos de bases (les 9 en bas) voir à cette adresse : La Gazette de Dungeon World
Pour les fiches des petits nouveaux (les 6 d'en haut) et les anciennes refaites voir à cette adresse : Merci à Jean Michel pour ses fiches

Pour une explication sommaire :
Le moine va méditer pour cumuler des ki qu'il dépenses en action de base pour augmenter ses stats ou infliger plus de dégâts. Il doit suivre une voie (Avez vous trouvé la voie ? Moi je l'ai trouvé alors je dois vous trancher la tête) il en existe plusieurs tel que la voie du silence, la voie du dragon, la voie de la vérité. Cette voie lui implique une certaine méthode de vie qui si elle n'est pas respectée lui fait perdre du ki et des stats. Ses compétences spéciales sont toutes des attaques d'arts martiaux : griffes du tigre, morsure du serpent, danse du singe, etc...

Le voleur assassin tu le connais c'est le gars qui as des bonus quand il tape dans le dos, il maîtrise le poison, désamorce les pièges et crochette les serrures.

Les fiches détaillés sur les liens ci-dessus.

_________________
MJ jeux independant divers et variés, le chouchou Dogs in the Vineyard.
Venez sur http://www.fumbles.fr/
avatar
florentgemini99
Trésorier

Messages : 951
Date d'inscription : 15/09/2012
Age : 35
Localisation : Avon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Monde du Donjon [Dungeon World]

Message  Heliphas le Ven 14 Nov - 2:42

pourquoi je me fait nerf alors que c'est dans la règle ? Crying or Very sad
avatar
Heliphas
Joueur Reconnu !

Messages : 903
Date d'inscription : 05/10/2013
Age : 30
Localisation : Avon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Monde du Donjon [Dungeon World]

Message  saikanji le Ven 14 Nov - 15:59

Ok merci, pas besoin d'aller sur le lien donc, je garde le Voleur/Assassin car le Moine va me gonfler et il va finir dans un piège en mode "Ooops, j'ai fais exprès !".

Donc va pour le perso habituel ^^ Merciiiiiiiiiii !

_________________
You're gone and I got to stay high, all the time, to keep you off my mind...
avatar
saikanji
Secrétaire

Messages : 699
Date d'inscription : 30/08/2012
Age : 32
Localisation : A place where all the Demons go...

Voir le profil de l'utilisateur http://tombraidersource.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Monde du Donjon [Dungeon World]

Message  Glorfindel le Mer 19 Nov - 0:55

Bonjour bonjour,


Je débute dans le jeu de rôle, et encore plus dans Dongeon World et j'avais une petite question,

J'en suis à choisir ma classe, et j'aime beaucoup celle du Ranger, j'ai très souvent joué ça dans les MMORPG, proche de la nature, pisteur, lien avec un familier, et surtout archer. La description me convient très bien.

Mais, j'ai appris par hasard qu'il existait une autre classe, celle du chasseur, mais sur elle, je n'ai pas pu trouver de descriptif ou d'info. Je voulais donc savoir si quelqu'un pouvait m'expliquer la différence.

Voilà

Merci
avatar
Glorfindel
Général Pousseur de Kubenbois

Messages : 208
Date d'inscription : 06/11/2014
Age : 31
Localisation : Fontainebleau

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Monde du Donjon [Dungeon World]

Message  Glorfindel le Mer 19 Nov - 1:05

Aaaaah

J'ai rien dis, je viens enfin de trouver via les fiches de Jean-michel !

Donc ce sera Ranger. Les pièges du chasseur me tentent bof et surtout il n'a pas de familier

Merci Smile
avatar
Glorfindel
Général Pousseur de Kubenbois

Messages : 208
Date d'inscription : 06/11/2014
Age : 31
Localisation : Fontainebleau

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Le grand voyage

Message  Glorfindel le Jeu 27 Nov - 12:42

Notre aventure commence sur une petite île, peuplée d’hommes lézard, d’humains, d’elfes et de marins poilus. Jusqu’alors, tout ce passait pour le mieux, quand un matin, en plein conseil du village humain.
Le maire avait réuni son assemblée afin de discuter des nouvelles du pays.

« Alors, Ménestrel, qu’avez-vous appris, sur les routes ces derniers temps ? » demanda le maire

«  J’ai été glaner des informations sur ce monolithe, qui se trouve non loin d’ici, sur la plage.  Le fait qu’il émette de la lumière les soirs de quart de lune m’intriguait. »

« Ah ! » s’exclama le maire « Vous avez trouvé quelque chose ? Mes plus grands conseillers s’y sont cassés les dents « 

« Peut-être. On raconte dans le nord que le monolithe contiendrait une arme pour venir à bout d’un ennemi trop puissant »

« Oh «  repris le maire « Mais, c’est que nous n’avez pas de menace de ce genre pour l’instant. »

« Qui sait, » murmura le Ménestrel « Nous ne savons ce que nous réserve l’avenir… »

Le maire se tourna et s’adressa au voyageur.

« Et vous, qu’avez-vous découvert, au delà des mers qui entourent notre chère petite île ? »

« Des choses qui la concerne Monsieur le maire », annonça d’un air grave cet homme, emmitouflé dans un long manteau de pluie, très adapté aux trajets de grandes distance.

« Des prêtres, sont arrivés sur l’île ce matin, et se sont rendus dans le temple au sud ouest. Ils ont l’air de vouer un culte à une divinité inconnue. Je crois qu’ils se préparent à effectuer des sacrifices. »

« Des sacrifices ?!? » s’offusqua le maire, mais au nom de quoi ? Qui tentent t’ils d’apaiser ? »

« Je n’en ai pas la moindre idée Monsieur, pas la moindre… »

Le voyageur n’avait pas fini sa phrase qu’un bruit imposant leur parvint du dehors, cela commença d’abord par un souffle, un vent violent comme une tempête. Puis, ils entendirent des cris, des hommes et des femmes dehors, paniqués, suivit d’un bruit de bousculade. Quelque chose se tramait à l’extérieur. Avant qu’ils n'aient pu esquisser le moindre geste, une masse énorme s’abattit sur le toit. Puis, un choc, et la toiture disparu, laissant place à… Un dragon. Les protagonistes, pétrifiés par l’apparition, virent alors la bête se pencher, saisir le maire entre ses crocs et le dévorer vivant. Voyant que personne ne daignait réagir, le dragon continua son festin et avala le voyageur. C’est à ce moment là que les autres, ne voulant pas finir de la même façon, prirent leur courage à deux mains et décidèrent d’agir. Le ménestrel, monta les escaliers pour atteindre la charpente, et, avisant une patte du dragon, lui monta sur les reins. Le dragon, chatouillé par les mains grimpantes du chanteur, commença à dandiner de l’arrière train. Le ménestrel tenta tant bien que mal de s’agripper, mais il fini par glisser sur la queue. Le dragon, mécontent et cherchant à se débarrasser de cet insecte gênant, secoua sa queue violemment de droite à gauche, et éjecta le ménestrel. Ce dernier effectua une magnifique parabole, avant d’aller s’écraser 450 mètres plus loin, sur une falaise abrupte. Le chasseur, ne se séparant jamais de son arc, encocha une flèche et tira. Sa dextérité ne pouvant être mise en doute, il fit mouche. Le tête du dragon jaillit en arrière, l’œil en sang. Maintenant borgne, le dragon tourna sa tête vers le tireur, et beaucoup plus énervé qu’auparavant, ouvrit la bouche, et arrosa d’un jet de flamme le pauvre chasseur  et son arc. Les deux derniers survivants voulurent alors s’enfuir, mais c’était sans compter la rapidité du dragon. Il en saisi un dans chaque main, et les écrabouilla l’un contre l’autre.

Non loin de là, cinq silhouettes émergèrent d’un puits. Cette étrange troupe était composé d’un voleur, Goldfinger, d’un templier, Fougnouf, d’un illusionniste Johnny Mermoz, d’un druide, Eliphas, et d’un ranger, William, accompagné par son fidèle compagnon, un loup répondant au nom d’Oeil-de-nuit. Ils furent rejoints par un elfe, magicien de son état, appelé Galadir. Il revenait d’un village voisin, celui des elfes des eaux, situé non loin de là, plus au nord.

« Bon, qu’est-ce qu’on fait les gars ? », commença l’illusionniste. « Faudrait qu’on décide où l’on va maintenant. On n’a pas intérêt à rester des les parages avec ce dragon qui traine. »

« Il y a un village d’hommes serpents à quelques jours de marche, «  répondit le druide, « j’ai entendu qu’ils avaient des affinités avec les dragons, ils savent peut-être comment se débarrasser du nôtre. »

« L’idée est intéressante » acquiesça le ranger, « je suis d’avis d’aller voir ce qu’il en retourne. »

« Pardon de ne pas partager votre stratégie, mais je serais plus d’avis d’aller visiter le Port Ramos, à l’ouest », contra le magicien, « les hommes-serpents sont perfides et sans honneur. De plus , la concentration de voyageurs  nous permettra sûrement de trouver réponses à nos questions. »

« Le magicien a raison », ajouta le templier. « Les hommes-serpents sont des hérétiques, ils ne respectent pas la lumière. Vers le port il faut nous diriger. La raison est là-bas. »

Le voleur, qui n’avait pas encore pris la parole, réfléchissait. Entre les hommes-serpents, vivants dans huttes de paille, avec pour seules richesses des statues de pierres cuites, et les marchands du port, jouissant d’un  luxe abondant, se repaissant dans la  débauche à longueur de journée, le choix était vite vu.

« Je vote pour le port, personnellement. » Dit-il enfin. «  J’ai quelques emplettes à faire sur place, il faut que je refasse le stock de certaines denrées. »

« Il ne reste plus que toi Johnny, » termina le ranger. « Que décides-tu ? »

« Si le magicien veut aller chez les hommes-serpents, c’est au port qu’il faut aller » conclua t-il froidement.

« Et bien nous voilà bien », dit le druide en secouant la tête.

Soudain, une voix semblant venue d’au dessus de leurs têtes, déclama

« Vous irez au village des hommes-serpents ! « 

Etant très croyants, (Et surtout pas très courageux) nos héros prirent leurs bagages et se mirent en route. Eliphas pris le rôle d’éclaireur, William de la chasse, et Johnny de mener le groupe à bon port. Le soir venu, ils décidèrent d’installer leur camp dans la forêt, au milieu d’arbres gigantesques et à la végétation luxuriante. Après avoir dîné et discuté un peu des plans à venir, vint le moment de choisir le premier tour de garde.
Surprise. Tous, à part le magicien voulait le prendre.

« Mais enfin, qu’est-ce que vous avez ? Depuis que vous avez eu une discussion avec ce Bob  Hafette à la taverne, plus personne ne veut dormir le soir. Quelqu’un va m’expliquer à la fin ?!? »

Un silence lourd silence accueilli sa question. Pas un des membres du groupe ne pipa mot.

« Comme vous voudrez, moi, je dors. » Et il alla se coucher dans sa tente, sous ses couvertures.

Au petit matin, alors que la troupe s'éveillait fraichement, (surtout Galadir) le soleil commença à pointer le bout de son nez, gentiment, la journée promettait d'être radieuse. Johnny dirigea les opérations, et, après un petit déjeuner frugal, la troupe se remit en route. Le trajet se passa sans encombre jusqu'au matin du quatrième jour, où nos aventuriers virent à travers des arbres loin devant eux, le camp des hommes-serpents. Avant d'y pénétrer, craignant un piège, ils tinrent un conciliabule à l'orée de la forêt.

« Ça m'a l'air dégagé », dis le voleur. « On fait quoi? On avance doucement pour aller parlementer? »

« Entendu », répondu le Templier. « On ne doit pas être trop menaçant »

«  Est-ce qu'on prépare un drapeau blanc? Pour annoncer nos intentions pacifiques? » demanda le ranger

« Non, t'embêtes pas » contra le templier, « pas besoin »

Tandis que les autres tombaient d'accord sur la marche à suivre, le druide, lui dans son coin, marmonnait « je le sens pas, je le sens pas... »

« Mais quoi Eli à la fin? Qu'est-ce qu'il y a? »

Mais avant qu'il n'ai pu s'expliquer, une voix leur parvint des feuillages autour d'eux.

« Lassssez vos armes éssstrangers . Et ssssuivez-nous ssssans faire d'hisssstoiressss »

Le timbre était un peu rauque, et la voix légèrement sifflante, comme celle d'un serpent.

« Et maintenant, on fait quoi? » questionna Johnny

« On la boucle et on fait ce qu'ils disent. Il y en a pas moins d'une vingtaine autour de nous » trancha le druide.

Ligotés et hautement gardés, ils pénétrèrent dans le camp des hommes-serpent. Celui-ci était composé de huttes de paille, mêlée à de la boue pour faire un torchis. Des femmes et des enfants les regardèrent passer, avec un mélange d'étonnement et de crainte. Arrivés au centre du village, on les conduisit à l'intérieur de la plus grande hutte. Celle-ci, richement décorée contenait un vieil homme, assis sur un siège en cuir, qui les attendait. Un des guerriers qui les avait escorté se détacha du groupe, et alla chuchoter quelques mots à son supérieur.

« Ainssssii vousss esssspériez vousss introduire chez noussss sssansss notre accord? » commença l'ainé.

Nos héros se regardèrent les uns les autres, l'air étonné.

« Mais, qui a dit qu'on voulait forcer l'entrée? » chuchota Goldfinger « Pour une fois qu'on veut faire les choses bien, on se fait attraper. C'est un monde... »

Voyant que personne ne prenait l'initiative de parler, Galadir expliqua « Jamais nous nous serions permis de violer votre territoire Grand chef. Nous venons en amis. »

« En ami? » demanda le viel homme? « Les hommes-ssssserpents n'ont passs d'amisss. Que venez-vous voler? »

« Voler? Non, vous vous trompez je vous assure » corrigea Eliphas, « Aucun de nous n'a ce genre d'intention en son sein » et il jeta un oeil menaçant sur le voleur à sa droite.

« Alorssss, si sssseeee n'est pour voler, quelle raison vous amènent jusqu'ici? » questionna le chef

« Nous cherchons des informations sur le dragon qui survole en ce moment l'île » répondit le ranger, choisissant ses mots avec soin.

Un sourcil se leva sur le front de l'ancien. « Le Maître? » Eliphas tiqua « Que voulez-vousss sssssavoir sur notre protecteur? »

« Nous aimerions savoir si il accepterait de nouveaux fidèles » réagit promptement Eliphas. Nous sommes à sa recherche pour lui proposer nos services.

« Intéresssssssant » siffla l'aîné. « Mais avant sssela, il va falloir prouver votre valeur. Je ne prendrais passs le risssssque de présssssenter des incapables à notre Maître.

« Pas de problème ! » intervint Fougnouf « Nous sommes prêt à affronter toutes les épreuves que vous nous soumettrez. »

« Tout doux Fougnouf, on ne sait même pas ce qu'ils ont préparé » prévint Johnny

Trop tard. Le chef acquiesça avec un sourir. « Très bien, suivez-moi. »
Les autres jetèrent un regard lourd de reproche au Templier et emboitèrent le pas derrière le chef.

Après être sortis de la hutte, ils furent escortés à nouveau, par le même groupe que précédemment. Ils rentrèrent dans la forêt et marchèrent pendant quelques minutes. Le groupe, assez tendu, commençait à trouver le temps long. Enfin, l'orée de la forêt se présenta devant eux. Après l'avoir franchie, une surprise les attendait. Des falaises. Au moins 200 mètres à pic, et à la réception, des rochers sur lesquels se fracassaient des vagues tumultueuses en furie.
Devant une compagnie très peu à l'aise, un homme pris la parole et expliqua.

« Devant voussss ssssont les falaissssses du jugement. Vous allez devoir marcher au dessssssus. »

Nos héros, interloqués, se regardèrent, ne comprenant mot de que le guerrier racontait. Puis, en scrutant plus attentivement, ils aperçurent que des plateformes s'étaient formées sous l'érosion de l'eau. La mer avait sculptée de longues colonnes avec, au sommet, une petite bande de terre, à peine suffisante pour accueillir deux personnes. Elles n'étaient pas toutes de la même hauteur et, formait un chemin qui s'éloignait vers le large, exécutait une large courbe, puis revenait sur la falaise.

« S'il ne s'agit que de sauter, c'est dans mes cordes » assura Goldfinger.

« Sauf que si c'était si simple, ce n'aurait pas d'intérêt » affirma William. « Regarde mieux le contenu des plateformes. »

Alors qu'il posait sur regarde sur le dispositif, le voleur comprit de quoi il voulait parler. Si la première station était sans danger, la seconde l'était beaucoup moins. Un boulet de pierre, accroché à un liane, se balançait de gauche à droite lentement, menaçant quiconque de passer. La troisième contenait des piques enfoncés dans le sol, ne laissant que très peu de place au sol pour l'atterrissage.
Sur la quatrième, des pieux situés sur deux pans de murs à gauche et à droite, sortait et rentrait par intermittence. La cinquième ne comportait aucun piège, visible tout du moins, et la sixième, qui terminait l'arc de cercle pour revenir sur la falaise, beaucoup plus haut que le départ comprenait une porte, collé au flan de la paroi.

« Et bien, » lâcha Galadir avec un soupir. « Nous ne sommes pas au bout de nos peines. »

Poussez par les guerriers, le petit groupe fut amené au bord du vide, en face de la première plateforme. Mais la motivation n'était pas au rendez-vous. Voyant que personne se décidait, Goldfinger balança « Quelle bande de poltrons ! » et s'élança au dessus du vide. Il atterri sans mal sur la terre ferme, se retourna et observa les autres.

« Il a raison, il n'y a pas de quoi en faire tout un plat, regardez, c'est simple. » Ajouta William, qui pris son élan et le suivit. Et il glissa sur une flaque de boue, au moment ou il prenait son pied d'appel. Voulant sauver son compagnon, Galadir se précipita pour l'attraper avant qu'il ne tombe dans le précipice. Malheureusement, il perdit l'équilibre lui aussi et commença à chuter à son tour.

« Là. » dit une voix grave et posée derrière eux. Et ils sentirent qu'une main solide les avait saisi chacun au collet. Eliphas. Le druide, bien campé sur ses deux pieds, les remit sur la terre ferme sans effort.

« Tâchez de faire attention. Je ne pourrais pas sans arrêt être dans votre dos. » ajouta t-il

Fort de son expérience, William prépara son saut, et s'envola gracieusement pour aller rejoindre le voleur.

« Hop hop » dit Golfinger, « Il faut qu'on file, on ne tiendra jamais à trois la-dessus. » Et il sauta sur la plateforme suivante. À la réception, il se coucha pour éviter le boulet, attendit qu'il passe, et bondit sur le rocher d'après.

Au niveau du départ, les restants s'élancèrent à leur tour, en faisant attention de ne pas être plus de deux par station. Galadir, arrivé sur la troisième, repris son souffle un instant. Mais son répit était de courte durée. Un grand cri déchira le ciel, et une énorme oiseau fondit sur lui, les serres grandes ouvertes. Le magicien se défendit tant bien que mal, mais le rapace parvint à le blesser légèrement avant de repartir dans un tourbillon de plume. Goldfinger lui était déjà parvenu à la dernière étape. Arrivée devant la porte, il souri malicieusement.

« Une serrure, quel jeu d'enfant pour un voleur » se dit-il silencieusement.

Il sorti son nécessaire à crochetage, et commença à attaquer le mécanisme. Mais la serrure n'était pas aussi simple qu'elle ne le laissait croire. Goldfinger insista plus activement, sans se laisser démonter. Soudain, un choc se fit entendre. Le voleur venait de s'effondrer au sol, épuisé par la concentration, vaincu par la porte.

Eliphas, voyant la scène, réfléchi. Puis il cria au magicien.

« Galadir !  L'oiseau de tout à l'heure, n'avait-il pas une breloque autour du cou? Quelque chose de brillant? »

« Ah! » répondis le magicien qui se remettait tant bien que mal de son affrontement. « Maintenant que tu le dis, c'est vrai, il avait comme une clé attaché comme un collier »

Le druide maugréa un « Pouvait pas le dire plus tôt » entre ses dents, et lança aux autres

« Guettez le retour du plumé ! Il garde la clé pour ouvrir la porte ! » Et il sauta sur le palier suivant. Au moment ou ses pieds touchait le sol, Johnny, qui l'observait, l'averti

« Eliphas ! Attention le boulet ! »

« Pardon? » fit le druide sans bouger. Avant qu'il n'ai eu le temps de se déplacer le boulet revint vers lui et alla s'écraser sur son épaule. Il y eu bruit sourd, et, pétrifiés, les autres virent la balle de pierre s'arrêter net sur Eliphas. Il releva la tête, sans broncher, déclara

« Bon, on continu? »

Le ranger, qui avait atteint la plateforme aux lances latérales, annonça, après avoir observé le piège plus attentivement « Les pieux ici sont détachables ! Je vous en envoi pour vous défendre de l'oiseau? »

Le templier lui répondit « Non non, laisses les là où elles sont. On ne peut pas prendre le risque de les perdre dans le vide. »

Tous scrutèrent alors le ciel pour tenter d’apercevoir des mouvements de plumes. Ce fut l'illusionniste qui le vit le premier. « Là ! » Cria t-il. « Vers l'est ! »

Les yeux convergèrent dans la direction indiquée, et chacun se prépara au combat. L'oiseau réfléchi un instant puis fondit sur Eliphas. Cependant ce dernier l'attendait de pied ferme. Il leva son bâton, et, au moment ou le vertébré plongea vers sa gorge, s'écarta d'un pas et abaissa violemment son arme verticalement sur la tête de son ennemi. On pu entendre clairement le craquement de la boite crânienne. L'air satisfait, il se baissa pour ramasser la clé, et la tendit au ranger qui venait de le rejoindre. Pendant que William remontait la file, Eliphas releva discrètement son bâton et retira la tête de son pied. Le bec de l'animal s'était enfoncé à travers sa botte. Retenant un râle de douleur, il observa le ranger atteindre la porte et l'ouvrir. Une clameur s'éleva du public. Ils avaient réussi.

Un peu plus tard, au village, ils purent se restaurer pendant qu'ils devisaient avec le chef.

« Vous ne pourrez pas trouver le dragon facilement ,» leur dit il « il se pose rarement, et personne ne sait ou. Je vous souhaite néanmoins bonne chance. Par contre, n'allez pas vers le Nord, il se trouve un village d'elfe qui projète de terrasser notre Maître. Nous nous préparons pour les attaquer d'ici peu. »

Soulagés d'être encore en vie, nos héros ne se firent pas prier et, prenant leurs affaires, quittèrent le village. Après s'être éloignés suffisamment du campement, ils s'arrêtèrent pour décider de la marche à suivre.

« Et bien, on ne sera pas venu pour rien finalement » annonça Fougnouf. « J'irai bien rendre visite à ces elfes au Nord. »

« Je suis d'accord » fit William, « les ennemis de nos ennemis sont nos amis. »

« Entendu, mais restons sur nos gardes cette fois-ci » termina Eliphas.

Quelques jours de marche les attendait jusqu'à leur destination. Goldfinger partit en éclaireur, et le reste de la troupe suivit, à distance. Le voyage se déroula sans accroches jusqu'à la dernière nuit. Réveillé en sursaut par des hurlements, Eliphas et William se jetèrent hors de leur tente.

« Des loups? » murmura le druide

« Non, c'est autre chose » répondit le ranger d'une voix inquiète, « quelque chose de plus gros. Et il grimpa dans l'arbre le plus proche pour essayer d'élargir son champs de vision.

Eliphas avança légèrement dans la forêt, et tomba nez à nez avec, un loup-garou. Sa fourrure touffue, était d'une marron foncé. Ses crocs dégoulinants de bave, brillant à la lumière de la pleine lune. Au bout de ses pattes ressortait des griffes acérées, prêtes à déchirer sa proie. Le druide, recula doucement pour amener la bête au centre de camp, pendant que les autres s'éveillait à leur tour, puis se transforma en loup. Sans une hésitation, il bondit à la gorge du loup-garou, toutes griffes dehors. Ce dernier réceptionna Eliphas, debout sur ses pattes arrière. Le combat fit rage, le druide compensait son manque de force par son agilité. Il attendait patiemment une ouverture. Soudain, alors que son ennemi releva la tête pour éviter un coup de griffe, il laissa sa gorge sans défense. Eliphas ne se fit pas prier, d'un coup rapide et efficace, il plongea sur son adversaire et le mordit férocement. La bête hurla de douleur et s'échapper. Il réussi après quelques instants et recula. Du sang coulait de sa blessure, le druide l'avait blessé sérieusement. Il se tint immobile un instant, pour reprendre son souffle. C'était parfait pour le ranger, qui arma son arc et pris le monstre en ligne de mire.

« Doucement, prendre son temps. Retenir sa respiration, viser, bloquer » pensait-il.

Une seconde plus tard, sa flèche fendit l'air, et alla se planter avec un bruit clair, dans l'arbre à quelques centimètres du loup-garou. Le ranger, sans se décourager, bandit une deuxième fois son arme, et tira un second projectile. Qui alla rejoindre le premier. La bête, alerté par le son des flèches sur le tronc, leva la tête et, sentant la menace du tireur embusqué, couru vers lui. Soudain, une lumière vive et chaude éclaira l'intérieur d'une des tente. On pu entendre une voix qui disait

« Et galère et merde, oh merde »

Devant l’incompréhension générale, Johnny déclara avec un sourire en coin

« Ne vous inquiétez pas, c'est juste Galadir qui essaye encore de lancer un sort. »

L'instant d'après, le monstre était grimpant dans l'arbre avec une habilité saisissante. Il se jeta sur William, désemparé, avant qu'il n'ai eu le temps de réagir. Ils chutèrent tous deux au sol, et roulèrent quelques instant. Le ranger, essayait tant bien que mal de se défendre, mais n'était pas de taille. Oeil-de-nuit, son compagnon lui vint en aide en se jetant sur la bête, mais une coup de patte l'envoya balader. Enfin, le loup-garou trouva un chemin jusqu'à la gorge de William et planta ses crocs. Au moment ou il allait tuer ce dernier, Il sentit un coup violent dans son dos. Fougnouf. Armé de sa gigantesque épée, le templier lui avait planté sa lame entre les omoplates. La bête hurla de douleur et se redressa en se retournant, pour faire face à cette nouvelle menace. Un éclair de lumière parvint de la droite, Galadir venait de tenter d'éblouir le monstre, mais ce fut un échec. Par contre, lui Fougnouf et Johnny furent aveugles pendant quelques secondes. Golfinger, qui s'était approché silencieusement par derrière, sauta sur le dos du loup-garou avec virtuosité. Et, armé de sa dague, il l'a planta dans l'oeil du monstre. Ce dernier eu un dernier sursaut de vie, puis, s'effondra lourdement sur le sol.

« Et bien, c'est pas passé loin » philosopha Johnny. « Enfin, on s'en est sorti, c'est le principal. »

Les autres hochèrent la tête, d'un air fatigué.

Eliphas, qui s'était approché du ranger, pour consulta son état, remarqua l'étrange morsure sur son cou.

« Les gars, on a un problème » annonça t-il gravement.

A suivre...
avatar
Glorfindel
Général Pousseur de Kubenbois

Messages : 208
Date d'inscription : 06/11/2014
Age : 31
Localisation : Fontainebleau

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Monde du Donjon [Dungeon World]

Message  florentgemini99 le Jeu 27 Nov - 15:43

en un mot SUPER. C'est le premier compte rendu d'une de mes parties que je n'écris pas et ça fait bien plaisir. Effectivement vivement la suite.

_________________
MJ jeux independant divers et variés, le chouchou Dogs in the Vineyard.
Venez sur http://www.fumbles.fr/
avatar
florentgemini99
Trésorier

Messages : 951
Date d'inscription : 15/09/2012
Age : 35
Localisation : Avon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Monde du Donjon [Dungeon World]

Message  florentgemini99 le Ven 10 Avr - 15:27

une partie le 24 avril pour en finir avec le vilain dragon ?

_________________
MJ jeux independant divers et variés, le chouchou Dogs in the Vineyard.
Venez sur http://www.fumbles.fr/
avatar
florentgemini99
Trésorier

Messages : 951
Date d'inscription : 15/09/2012
Age : 35
Localisation : Avon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Monde du Donjon [Dungeon World]

Message  saikanji le Ven 10 Avr - 15:30

D'acc !

_________________
You're gone and I got to stay high, all the time, to keep you off my mind...
avatar
saikanji
Secrétaire

Messages : 699
Date d'inscription : 30/08/2012
Age : 32
Localisation : A place where all the Demons go...

Voir le profil de l'utilisateur http://tombraidersource.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Monde du Donjon [Dungeon World]

Message  Heliphas le Ven 10 Avr - 16:20

ok
avatar
Heliphas
Joueur Reconnu !

Messages : 903
Date d'inscription : 05/10/2013
Age : 30
Localisation : Avon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Monde du Donjon [Dungeon World]

Message  L'alchimiste le Lun 13 Avr - 21:22

Le dragon est foutu Twisted Evil
avatar
L'alchimiste
Général Pousseur de Kubenbois

Messages : 248
Date d'inscription : 20/09/2012
Age : 32
Localisation : Dammarie les lys

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Monde du Donjon [Dungeon World]

Message  Lisou le Sam 17 Oct - 9:58

Je ne sais pas où vous en êtes, mais j'intègrerais volontiers la prochaine partie s'il y en a une Smile. Je ne suis pas très expérimentée, mais j'ai envie de me soigner ! Very Happy
avatar
Lisou
Pousseur de Kubenbois Attentif

Messages : 94
Date d'inscription : 26/09/2015
Age : 49

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Monde du Donjon [Dungeon World]

Message  florentgemini99 le Lun 19 Oct - 14:47

Lisou a écrit:Je ne sais pas où vous en êtes, mais j'intègrerais volontiers la prochaine partie s'il y en a une Smile. Je ne suis pas très expérimentée, mais j'ai envie de me soigner ! Very Happy

C'est noté, n'oublie pas de choisir ton perso pour la partie :
Barbare
Chasseur
Mage
Moine (style moine shaolin avec les arts martiaux)
Prêtre
Templier

Barde
Clerc
Druide (déjà pris par Heliphas et on ne pourra plus se métamorphoser instantanément juste pour encaisser des dégâts, fini le cheat)
Guerrier
Magicien
Paladin
Ranger
Voleur
Voleur/Assassin (avec les poisons)

_________________
MJ jeux independant divers et variés, le chouchou Dogs in the Vineyard.
Venez sur http://www.fumbles.fr/
avatar
florentgemini99
Trésorier

Messages : 951
Date d'inscription : 15/09/2012
Age : 35
Localisation : Avon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Monde du Donjon [Dungeon World]

Message  Lisou le Lun 19 Oct - 16:10

Dans la plupart des MMORPG auxquels j'ai joué, j'incarnais invariablement un prêtre ou un druide. Le druide étant déjà réservé, je me laisserais bien tenter par... le mage^^. Si toutefois cela devait déséquilibrer le groupe, je me tournerai vers le prêtre ou le clerc, je relis les fiches pour voir vers lequel mon coeur balance.
Mais premier choix, le mage Smile.
avatar
Lisou
Pousseur de Kubenbois Attentif

Messages : 94
Date d'inscription : 26/09/2015
Age : 49

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Monde du Donjon [Dungeon World]

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut

- Sujets similaires

 :: Blabla :: Les jeux :: Jeux de rôle

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum